Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catherine Dutigny / Elsa

Catherine Dutigny / Elsa

Auteure de romans, de nouvelles, de contes, rédactrice à La Cause Littéraire


Critique du roman d'Hubert Haddad, Théorie de la vilaine petite fille pour La Cause Littéraire

Publié par Catherine Dutigny sur 11 Mars 2014, 10:43am

Catégories : #critiques de romans

Critique du roman d'Hubert Haddad, Théorie de la vilaine petite fille pour La Cause Littéraire

Hydesville, comté de Monroe, mars 1848.

« Le soleil du crépuscule illuminait l’escalier à travers les fenêtres de l’étage. Assise sur une marche de bois cru, Kate observait la poussière. Celle-ci voletait à l’intérieur d’une lance de cristal comme suspendue au travers de la maison. Fascinée elle retenait son souffle. Chaque grain avait l’air de suivre une trajectoire bien à lui, dans la compagnie dansante de ses infimes voisins et il y en avait des milliers, des millions, davantage que d’étoiles fixes ou filantes par les nuits sans lune ».

Kate Fox a onze ans, l’âge des rêves et des histoires que l’on se raconte le soir pour jouer à se faire peur, pour oublier pêle-mêle le décès d’un jeune frère, celui de sa vieille chienne, la maison délabrée où l’on vient d’emménager et qui a la réputation chez les fermiers alentour d’être hantée. Kate est somnambule, dialogue avec Mister Splitfoot, l’esprit « frappeur » de la maison, convainc sa sœur Maggie de son existence, ainsi que sa mère et enfin sa sœur Leah, de vingt ans plus âgée, qui va flairer rapidement tout le potentiel commercial d’un don surnaturel.

En prenant pour thème de son dernier roman la vie des sœurs Fox, à l’origine du Modern spiritualism,Hubert Haddad plonge le lecteur dans une Amérique où l’irrationnel va devenir pour de longues décennies un crédo, la réponse aux attentes de tous les laissés-pour-compte qui affluent du monde entier dans une Amérique fantasmée. Un irrationnel qui va s’accompagner en parallèle d’une montée en puissance du scientisme et d’une révolution industrielle sans précédent. Et ce n’est pas le moindre mérite du livre d’Hubert Haddad que d’arriver à dépeindre, au-delà d’une biographie romanesque, un monde en ébullition, traversé par des contradictions, déchiré par des haines raciales et des guerres civiles, une société qui peine à trouver son identité, pétrie de superstitions, de racisme et de préjugés sexistes, écartelée entre une religiosité aux multiples doctrines servies par des prédicateurs exaltés et un libéralisme naissant.

 

Pour lire la suite, c'est ici:

Théorie de la vilaine petite fille

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents