Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catherine Dutigny / Elsa

Catherine Dutigny / Elsa

Auteure de romans, de nouvelles, de contes, rédactrice à La Cause Littéraire


Critique du roman "Tendre comme les pierres" de Philippe Georget pour La Cause Littéraire

Publié par Catherine Dutigny sur 15 Avril 2014, 14:39pm

Catégories : #critiques de romans

Critique du roman "Tendre comme les pierres" de Philippe Georget pour La Cause Littéraire

"Tendre comme les pierres" de Philippe Georget, éditions JIGAL POLAR

 

La Jordanie, Pétra, le Wadi Rum, les Bédouins, la silhouette de Lawrence d’Arabie en arrière-plan…

Philippe Georget a choisi ces lieux et ces personnages avec soin et amour pour situer l’intrigue de son dernier roman Tendre comme les pierres.

Lionel Terras, ancien grand reporter de guerre, travaille désormais, la cinquantaine bien sonnée, pour une société de production audiovisuelle spécialisée dans le documentaire d’entreprise, ZêtaComTV. Un reportage est prévu sur un chantier de fouilles à Pétra, dirigé par un vieil archéologue français de 82 ans, le professeur Rodolphe Moreau. Un job alimentaire pour un Terras aux fins de mois difficiles, un travail sans surprises, qui ne devrait pas poser de problème particulier. Mais, lorsqu’il cherche à contacter l’archéologue, il découvre que celui-ci vient d’être jeté en prison, accusé de pédophilie.

Mélanie Charles, l’assistante de Moreau, et Nacer Ousman, professeur d’histoire à l’université d’Amman, un coordinateur local, sont persuadés de l’innocence de leur patron et penchent pour un coup monté. Le vol du registre des fouilles dans le baraquement du chantier, la disparition d’une stèle récemment découverte et la confiscation des documents personnels de Moreau par la police jordanienne confirment leurs doutes. Peu à peu, le journaliste, après avoir flairé le scoop et les bénéfices financiers qu’il peut en tirer, s’investit à part entière dans une enquête pour découvrir qui cherche à ruiner la réputation de Moreau et surtout le pourquoi du piège qui lui a été tendu.

Plus roman d’aventures que roman policier à proprement parler, Tendre comme les pierres est un récit où l’ancienne cité nabatéenne de Pétra tient un rôle majeur avec ses ruines fascinantes, son décor grandiose, ses meutes de touristes braillards, mal-élevés, et ses habitants tout aussi hospitaliers que roués en affaires. Philippe Georget, au-delà du roman, des rebondissements de l’enquête, réalise, à l’instar de son héros, un authentique reportage sur la cité, sur le désert du Wadi Rum et sur ses habitants. Il maîtrise parfaitement son sujet et les multiples détails ayant trait non seulement à l’histoire de Pétra, mais également au quotidien des arabes vivant sur ce site, les dialogues épicés avec les jordaniens dépassent la simple anecdote pour fleurer le vécu et l’authentique.

 

Pour lire la suite cliquez ici:

Tendre comme les pierres

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents