Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catherine Dutigny / Elsa

Catherine Dutigny / Elsa

Auteure de romans, de nouvelles, de contes, rédactrice à La Cause Littéraire


Sur les falaises de Tojimbo, nouvelle publiée sur le site Variations d'une plume

Publié par Catherine Dutigny sur 27 Avril 2014, 16:40pm

Catégories : #nouvelles

Sur les falaises de Tojimbo, nouvelle publiée sur le site Variations d'une plume

 

Sur les falaises de Tojimbo

 

 

Norio regardait fixement la mer engrossée par une houle mauvaise. Il tombait quelques gouttes de pluie et Norio pensa que cela était juste et bien. Il avait hésité à se rendre dans la forêt maudite d’Aokigahara pour y perdre le peu d’âme qu’il lui restait en réserve. Fermer les yeux, s’enfoncer à l’aveugle dans ce dédale végétal profond et obscur, l’idée l’avait effleuré, mais Norio préférait entendre le grondement des vagues, respirer le parfum  de la mousse aux accords de fougère, entendre les claquements de bec crépitants, et tremblotants des frégates. Il redressa le buste, s’approcha au plus près du bord de la falaise. La mer aspirait son corps comme une tombe creusée à la va-vite, un trou plongeant à même le néant pendant que l’écume godillait sur les crêtes, comme autant de sourires vipérins. Tendant son visage au crachin, il exposa sa chair à « l’eau du dernier moment ». 


 

- Ohayō gozaimasu…


 

Une main douce et ferme se posa sur son épaule. Un vieil homme se tenait à ses côtés qu’il n’avait ni vu, ni entendu arriver, le chuintement de ses semelles de crêpe absorbé par le lichen et la mousse.


 

- Je m’appelle Yukio Shige et vous ?


 

- Norio, je m’appelle Norio, Shige-san.


 

- Je ne vous demande pas ce que vous êtes venu faire ici, je l’ai compris dès que je vous ai vu. Quel mauvais coup du sort a blessé à ce point votre honneur, Norio-san ? Après, je vous laisserai en paix, vous ferez ce que bon vous semble…


 

La paix songea Norio, voilà un terme qui avait perdu du sens. Se livrer à un inconnu, était-ce là l’ultime affront que la vie lui réservait ? Il hésita, mais le vieillard lui souriait et la compassion irradiait de son regard. Il recula de quelques pas, s’assit sur un escarpement rocheux et accepta de parler une dernière fois de lui.

 

 

Pour lire la suite cliquez ici:

 

Sur les falaises de Tojimbo

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents