Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Catherine Dutigny / Elsa

Catherine Dutigny / Elsa

Auteure de romans, de nouvelles, de contes, rédactrice à La Cause Littéraire


Le portrait d'Elsa par Mathieu Jaegert

Publié par Catherine Dutigny

Catégories : #Le portrait d'Elsa

Portrait réalisé par Mathieu Jaegert.

 

Si les enzymes catalysent certaines réactions chimiques, un évènement de l’enfance d’Elsa a provoqué un choc qui a marqué sa passion des mots, tout en servant sans doute de catalyseur à son envie d’imaginer toujours plus d’histoires : lorsqu’elle était en classe de sixième, ses parents ont été convoqués pour jurer qu’ils n’étaient pas les auteurs de l’une de ses rédactions.

Les mots, à travers lecture et écriture, l’ont toujours accompagnée. Si lire beaucoup ne suffit pas à façonner un bon écrivain, elle estime que tout auteur digne de ce nom se doit d’avoir le goût prononcé de la lecture.

Son parcours professionnel l’a amenée à rédiger des textes dont le style a été déterminant dans l’atteinte des objectifs fixés et dans le succès qu’elle a connu auprès de ses clients. Mais Elsa est avant tout une conteuse, de celle qui se livre à l’observation rigoureuse de la société pour dépeindre scènes ou personnages hauts en couleurs.

Elle sait et aime raconter des histoires « sans aucune prétention à donner des leçons ». Ses romans et sa novella déjà publiés- La Signature, Le Calendrier de l’Avent, Une histoire à dormir debout -, et maintenant ses nouvelles, art dans lequel elle excelle, « amènent le lecteur à réfléchir un peu, l’entraînant là où il n’aurait jamais pensé aller en le surprenant mais en le laissant systématiquement libre de sa propre interprétation ». C’est sa force.

Une qualité qu’elle exprime sur Ipagination à chaque publication.

Désormais valeur sûre de notre site, elle a très vite attiré l’attention de « La Cause Littéraire », partenaire d’Ipagination avec « C’est chiant Verlaine ! », récit moderne où l’explication de texte d’un poème célèbre se fait sur fond d’échanges de textos non dépourvus d’une poésie propre au langage sms et d’un humour dont elle a le secret. Ainsi repérée, elle a été amenée à établir des critiques de romans pour La Cause Littéraire.

 

Dans « Whisky Coca », Elsa nous campe merveilleusement sa rencontre avec un vieux chamane inuit tout en restant, en tant que narratrice, subtilement en retrait. Son autre force est de s’effacer pour laisser la lumière aux personnages ou à des scènes travaillées. Ainsi, « Lire tue ! » est bien plus qu’une injonction efficace poussant le lecteur jusqu’au bout du texte. De la même manière, l’intensité de la scène se jouant dans « L’Atrabilaire » nous emporte immédiatement. Elsa possède une facilité évidente à plonger ses lecteurs dans ses histoires. Mais cette capacité ne saurait s’exprimer sans le travail colossal de documentation qu’elle est capable de fournir, une exigence que chaque écrivain doit s’imposer, selon elle, dans l’élaboration de ses textes, surtout lorsqu’il les offre à la lecture sur Internet.

 

(cf. rubrique Portrait sur Ipagination)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents